Le bien - être des salariés passe aussi par la thématique de la qualité de vie au travail, qui interroge à  la fois les valeurs et l'organisation de l'entreprise. Pour le DRH, elle constitue un vrai terrain d'expérimentation, à  mi-chemin entre enjeux humains et recherche de compétitivité.

En France, la prise de conscience de l'intérêt de cette nouvelle approche, inquiet de l'évolution des risques psychosociaux dans l'entreprise. Un rapport qui a été publié, invite les employeurs à  ne plus considérer le travail comme un ensemble de risques et de coûts, mais bien comme une ressource, à  la fois facteur d'épanouissement pour le salarié et créateur de valeur pour l'entreprise. « Il paraît indispensable de repenser des modes de management, d'organisation et de vie sociale dans l'entreprise qui permettent de créer un nouvel équilibre, intégrant la performance tant sociale qu'économique », écrivent ses auteurs.

Il ne s'agit donc pas seulement de veiller à  offrir aux salariés un cadre et des conditions de travail simplement agréables, mais bien d'imaginer des organisations à  la fois plus humaines et plus performantes s'appuyant, dans une logique gagnant-gagnant, sur des collaborateurs engagés et motivés.