Pour commencer, le développement pour moi correspond à  la valeur ajoutée. Les pays du monde se sont développés par l'industrie et une économie solide qui doit être intégrée. Puis le secteur tertiaire (services) vient pour répartir la valeur ajoutée créée par les 2 autres. On peut diviser les services en 2 marchés : l'intérieur et l'extérieur. Exemple de marché intérieur : commerce, communications, TIC etc. Et pour celui de l'extérieur, on peut citer entre autres : l'importation, le tourisme etc. Les services ont des avantages multiples, il suffit d'un investissement et de compétences limitées et cela engendre un enrichissement individuel conséquent. Le revers de la médaille est que les services sont souvent précaires et engendrent une hémorragie de devises avec une concurrence rude avec l'extérieur.
Passons maintenant à  l'industrie en laissant de côté les grosses industries qui sont inadaptés à  notre petit marché. L'agro-alimentaire, les biens de consommation et le matériel sanitaire sont autant d'exemples d'industrie qu'on peut monter à  l'intérieur du pays. Les avantages de l'industrie sont multiples : une création d'emplois directs (traitants, fournisseurs, maintenance, services..) avec de la valeur ajoutée en amont et en aval. Elles impliquent la possession d'un savoir-faire et demandent de la formation et des technologies. L'industrie a un impact direct et capital sur le secteur primaire, elle permet de le développer. Les agriculteurs ne peuvent produire sans débouchés. Une petite usine achetant des matières premières directement est le maillon clé permettant aux petits agriculteurs et éleveurs de produire. Tiviski est un exemple dans ce sens. La petite industrie agroalimentaire multiplie la richesse et n'a pas besoin de gros investissements. Pour se lancer 2 choses à  retenir : cibler un besoin non satisfait en faisant une étude de marché approfondie. Le marché étant limité, il faut essayer d'exporter.

En plus de développer une activité durable, on acquiert un bonheur personnel en aidant les autres à  gagner leurs vies et en répandant la prospérité.