J'ai eu l'occasion, au cours de mes études, d'évoluer dans de nombreux écosystèmes. Tout d'abord, je suis né et ait grandi au Maroc. Après avoir obtenu mon bac au Lycée Descartes (lycée français de Rabat), je me suis envolé pour Lyon où j'ai fait trois années de classes préparatoires avant d'intégrer Centrale Paris. A Centrale, j'ai fait le choix d'intégrer l'association Perunidad, un association de solidarité internationale, à  travers laquelle j'ai eu l'occasion de travailler sur un chantier au Pérou pendant un mois et demi. J'ai ensuite décidé de passer un semestre d'échange académique à  Hanyang University à  Seoul, en Corée du Sud.

En plus d'une volonté de découvrir de nouvelles régions du monde, j'ai décidé d'avoir ces expériences parce qu'il me semblait essentiel d'évoluer dans des environnements variés, de découvrir différentes manières de réfléchir et de travailler et d'apprendre à  m'adapter.

Notre mission au Pérou avait pour objectif d'aider à  la construction du troisième étage d'un centre technique dont l'objectif était de donner les bases des métiers de l'agriculture à  des jeunes issus de milieux défavorisés. La motivation initiale de mon voyage au Pérou était principalement d'aller à  la rencontre de populations défavorisées d'un pays qui m'était totalement étranger, de pouvoir échanger avec eux et les aider. De ce côté là , notre mission a atteint ses objectifs car je considère que les contacts ont été bien plus intenses que je n'aurai pu le penser et donc bien plus enrichissants que je n'aurait pu l'imaginer.

Le voyage a également énormément servi à  mon cursus d'ingénieur. En effet, toutes les rencontres que j'ai pu faire pendant la mission m'ont profondément touchées et m'ont permis d'envisager ma carrière sous un angle plus humain, que ce soit par le métier que j'envisage d'exercer que par le type d'entreprise dans laquelle je travaillerai. Par ailleurs le dépaysement total et le fait de laisser derrière moi tout ce qui pouvait me servir de support m'a donné une soif de découvrir et une volonté de garder l'esprit ouvert que je ne soupçonnais pas en moi. Je réalise donc que sortir de sa zone de confort permet d'apprendre très rapidement, cette expérience me sera donc très utile tant sur le plan professionnel que personnel.

J'ai ensuite été en échange en Corée du Sud. J'ai choisi ce pays pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, je n'avais jamais été en Asie et c'est une région du monde que je voulais découvrir. De plus, la Corée du Sud est un pays qui a connu un développement économique très rapide depuis les années 60, sans qu'il n'ait de ressources naturelles/financières particulières. Il me semblait donc intéressant, étant originaire d'un pays en voie de développement de comprendre les raisons d'un tel succès.

Vivre à  Seoul a été une expérience très enrichissante car c'est un pays qui est culturellement si différent de ce que j'avais connu auparavant que absolument tout rimait avec découverte. J'ai même eu l'occasion de voyager dans les pays environnants. Mais cela n'était pas facile tous les jours, je ne parlais pas Coréen et un très faible pourcentage de la population parle anglais, j'ai donc rencontré quelques difficultés dues à  la barrière de la langue. J'ai également rencontré quelques difficultés lorsqu'il s'agissait de travailler sur des projets avec des Coréens car, naturellement, nous avons été formés différemment et nous venons de cultures différentes. Cela m'a permis de me réaliser qu'il existait d'autres manières de travailler qui fonctionnaient tout aussi bien que celles auxquelles nous sommes habitués.

Je suis heureux d'avoir eu la chance d'avoir ces expériences, et j'espère que j'aurai l'occasion d'avoir d'autres expériences de ce type au cours de ma vie professionnelle.

Ismail Benmoussa